Présentation

 La Faculté des sciences juridiques économiques et Sociales Mohammedia, Le Laboratoire de Recherche en Performances Economique et Logistique et l'Association Marocaine d'Economie Islamique Organisent la 3ème rencontre internationale : source de financement de l’économie nationale Sous le thème : 

Problématique de financement de l’économie dans un contexte d’incertitude

le 13 et le 14 Avril 2017 À la Faculté des Sciences Juridiques, Économiques et Sociales- Mohammedia, Maroc

Objectifs du colloque

Le principal objectif de ce colloque international est de réunir des professeurs universitaires spécialisés, des praticiens en matière des sources de financement de l’économie, et de la politique monétaire en particulier, ainsi que des doctorants et des jeunes chercheurs pour enrichir le débat sur les fondements d’un système (progressif) de change flottant, la finance participative, l’utilité et les enjeux de l’extension des banques "marocaines" en Afrique subsaharienne et son apport en matière de financement de l’économie et de relance de l’activité économique et sociale.

Argumentaire

Le financement de l’économie révèle l’expression de l’efficacité du système bancaire dans sa fonction d’intermédiation entre les agents économiques épargnants et ceux qui ont des besoins de financement. À travers les crédits à l’économie, le système économique trouve là, un levier fondamental pour l’amélioration du produit intérieur brut. L'économie bancaire traditionnelle s'intéressait essentiellement aux liens entre monnaie et crédit au niveau macroéconomique et en particulier aux mécanismes de transmission de la politique monétaire menée par la banque centrale. L'approche moderne, qui s'est développée à partir du début des années 1980 adopte un point de vue plus microéconomique, en étudiant de façon détaillée le comportement des banques individuelles confrontées à l'évolution de leur environnement concurrentiel et réglementaire.


La recherche récente en économie bancaire a étudié trois questions principales. Quel est le rôle spécifique des banques par rapport aux marchés financiers ? Quelles sont les raisons de la fragilité bancaire, ou autrement dit, pourquoi y a-t-il tant de crises bancaires ? Et enfin, quelles sont les justifications et les modalités souhaitables de l'intervention publique dans le secteur bancaire et financier ?

Le développement sans précédent des marchés de capitaux au cours des dernières décennies a obligé les intermédiaires financiers à évoluer de façon importante, sans rien ôter, au contraire, à la pertinence de ces trois questions.

Axes colloque

  • Banques et innovation
  • Secteur bancaire et financier
  • Banque ; marché financier et développement économique
  • Extensions des banques marocaines en Afrique subsaharienne
  • Banques participatives
  • Politique monétaire dans un système de change flottant
  • Les régimes de changes, fixes ou flexibles ?
  • Les nouvelles tendances de financement à l’international
  • La finance islamique et le rôle de la banque centrale
  • La Bourse des valeurs de Casablanca et financement des PME – Programme ELITE-

NB : La liste des thèmes n'est pas exhaustive. Toute proposition se rapportant au thème de la journée sera examinée.

Date limite d’envoi des propositions: 11 Mars 2017 

Valorisation des travaux

Les propositions de communication seront soumises à une double évaluation anonyme par les membres du comité scientifique du colloque. Les meilleurs papiers feront l'objet d'un numéro spécial dans la revue internationale des finances.

Informations et renseignements

Pour toute demande de renseignements, merci de contacter:

Personnes connectées : 2